Infos-pratiques

Retrouvez ici les objets perdus
et ramenés à la Mairie par des habitants.
Vous avez trouvé un objet ? Merci ! Vous pouvez venir le déposer à la Mairie en nous indiquant le moment et le lieu de la trouvaille, nous ferons le nécessaire pour le faire savoir ici.
Pour récupérer un objet, dans la mesure du possible, merci de vous présenter à la Mairie avec une preuve d’appartenance (photo, facture ou autre…).
Perdu-trouvé
Une petite paire de lunettes de couleur violette (sans doute pour enfant) retrouvées dans le bois de Conty le 22 avril vers 8h30.

Si vous avez perdu un objet, nous pourrons publier une annonce ici. Pour cela, faites-nous parvenir une description de l’objet avec photographie si possible et le moment et le lieu probable de la perte, ainsi que vos coordonnées.

Tête de chat

Chat perdu !
Il aurait disparu sur un air de tra déridéra et tra la la, pas loin de chez Monsieur L.
Récompense : un baiser.
Demander Mme Michel.

À lire aussi…

Déclaration de sinistres suite aux orages violents du 21 juin
Fête de la musique
La procuration

La collecte est administrée par la société Trinoval 

03 22 90 36 60

Télécharger le Calendrier de collecte.

Collecte bacs noirs : le mardi
Collecte bacs jaunes : le lundi des semaines paires

Toutes les informations sur le tri
www.trions-bien.fr

L’espace des containers de tri est situé près de la place du 8 mai 1945 à côté de l’atelier Autosur.

La déchèterie de Lœuilly
0800 01 05 04

Du 1er novembre au 29 février :

Lundi, mercredi, jeudi, vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 17h
Samedi
de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Du 1er Mars au 31 octobre :

Lundi, mercredi, jeudi, vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 19h

Samedi
de 9h à 12h30 et de 13h30 à 19h

En date du 29 février 2016, la municipalité a pris un arrêté relatif aux ordures ménagères et à la propreté des voies et espaces publics.
Cet arrêté est consultable dans les panneaux d’affichage prévus à cet effet, en mairie et ici.

À lire aussi…

Les anciennes écoles
Sécurité - Cambriolages
La rue Henry Dunant

Les risques de brûlures sont nombreux : brûlure par liquide ou aliment chaud, par flammes, par objets chauds. Chacune de ces brûlures peut avoir de graves conséquences. Comment éviter la brûlure ? Comment réagir en cas d’accident ? Découvrez tous les conseils de prévention des Sapeurs-pompiers de France !

Devant une victime se plaignant d’une brûlure :
– Refroidir immédiatement la surface brûlée par ruissellement d’eau du robinet tempérée, limitant ainsi son extension, ses conséquences et la douleur. Débuter l’arrosage 30 minutes après l’accident n’a pas d’intérêt ;
– Retirer les vêtements, s’ils n’adhèrent pas à la peau ;
– Évaluer la gravité de la brûlure et adapter les bons gestes en fonction.

La brûlure est une lésion de la peau, des voies aériennes ou digestives.

La brûlure simple :

  • Une rougeur de la peau ou une cloque dont la surface est inférieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime (pour un adulte).

La brûlure grave : 

  • Une ou plusieurs cloques dont la surface totale est supérieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime (pour un adulte) ;
  • Une destruction plus profonde (aspect blanchâtre ou noirâtre parfois indolore) associée souvent à des cloques et à une rougeur plus ou moins étendue ;
  • Une brûlure dont la localisation est sur le visage ou le cou, les mains, les articulations ou au voisinage des orifices naturels ;
  • Une brûlure d’origine électrique ou radiologique ;
  • Pour un enfant, une rougeur étendue de la peau (un coup de soleil généralisé par exemple).
📍  En France, environ 8.000 personnes par an sont hospitalisées à cause d’une brûlure ;
📍  Plus d’un quart des victimes sont des enfants de moins de 5 ans* ;
📍  3 secondes suffisent à un bébé pour se brûler au 3e degré avec de l’eau à 60°C.
Conseils Sécurité

Les conseils pratiques du Ministère de l’Intérieur pour agir en toute sécurité sur l’ensemble des activités quotidiennes : à la maison, en famille, sur la route, en voyage…

À votre domicile
Prévention des risques domestiques. Opération tranquillité…

En famille
Protéger la famille contre les actes malveillants, les renseignements sur les disparitions de personnes et sur les personnes dont le comportement nécessite un traitement particulier.

Conseils aux séniors
Trop souvent les victimes de la lâcheté et de la ruse de certains agresseurs.

Avec votre argent
Les recommandations et les consignes de vigilance contenues dans cette rubrique sont consacrées à la prévention des agressions et des vols.

Sur internet
Autant de risques d’un nouveau genre contre lesquels les pouvoirs publics se mobilisent de plus en plus.

Réagir face à un incendie
Toutes les recommandations pour avoir les bons réflexes.

En dehors de votre domicile
Prévention des vols dans les lieux publics ; conduite à tenir à proximité d’une installation ; risques liés à la baignade,…

Conseils de vigilance météo
Informations sur les différents types et niveaux de vigilance existants.

Avec votre véhicule
Conseils pour rouler en toute sécurité.

Avec votre vélo
Sécurité à vélo et la prévention des vols.

Lors de vos déplacements, voyages
Conseils pour vos déplacements.

Protection des lieux à caractère religieux
Attentifs ensemble.

Sécurisation des professionnels de santé
Fiches thématiques.

À lire aussi…

La Place du Château de Conty
Aire de Jeux - Skate Park
Prévention des incendies l'été, tous concernés

Les beaux jours et les vacances nous appellent au jardin.
Quelques règles pour le respect et repos de tous :

Le bruit des travaux de bricolage est autorisé par le règlement sanitaire départemental (art. 11) :
Du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 19h30
Les samedis : de 09h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00
Les dimanches et jours fériés de 10h00 à 12h00.

Tous feux de déchets ménagers ou verts sont INTERDITS. Ces déchets doivent être déposés en déchèterie. Code de l’environnement (Art R541-8) et Règlement sanitaire départemental (Art . 84).
Communiqué du préfet.

La taille des haies des jardins privés doit être de 1m20 à 1m50, conformément à l’AVAP.
Quant aux prairies et chemins, une hauteur de 1m50 est préférable.
Pensez à respecter et appliquer ces recommandations régulièrement.

Neige et Verglas : Les riverains ont l’obligation de déneiger devant leur habitation. Il s’agit de déblayer la neige et assurer le salage ou le sablage en cas de verglas. L’opération s’effectue jusqu’à la limite du trottoir, et sans obstruer les bouches d’égout pour permettre l’écoulement des eaux. Cette obligation s’impose aux locataires ou propriétaire d’une maison individuelle et aux syndics de copropriété. (arrêté municipal du 29 février 2016).

La circulation dans les centres-bourgs et les abords des écoles (rue de la poste – rue Caroline Follet) est limitée à 30km/h.
Attention, la circulation est limitée dans la rue des écoles, et une zone est délimitée en jaune (interdit de se stationner) aux heures de sortie pour la sécurité des enfants et des parents.

La Place du Général de Gaulle et la rue du Général Leclerc sont des zones bleues : le stationnement est limité à 1 heure, depuis le 1er septembre 2016.
Du mardi au samedi de 9h à 12h et 14h à 19h.
Les dimanches et lundis sont libres.

N’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact pour nous faire part de vos besoins.

À lire aussi…

Le Château de Wailly
GRDF
La Brève
Le compteur Gazpar

L’installation du compteur Gazpar est issue de la législation européenne.

C’est en fait une obligation légale de modernisation des réseaux qui répond à des directives européennes.

Les textes ont été traduits en droit français par la Loi de transition énergétique de 2015. La Commission de Régulation de l’Energie a ainsi chargé GrDF, principal distributeur de gaz naturel en France, d’étudier la mise en place de nouveaux compteurs communicants gaz en France, afin d’améliorer la transmission des données de consommation et la performance énergétique dans les foyers.

Tous les détails sur fournisseur-energie.com

À lire aussi…

Sélection Printemps 2021
La cité Battersby
Rallye photos du printemps 2021
Electricité

Qui contacter en cas de panne générale d’électricité ?

Enedis, ex ERDF, est le gestionnaire du réseau d’électricité, c’est donc l’organisme à contacter en cas d’urgence au numéro suivant : 09 726 750 80.

Agence-energie.com propose un annuaire de l’ensemble des numéros utiles à contacter pour toutes les questions concernant la fourniture de gaz et d’électricité.

Si l’origine de la panne se trouve à l’intérieur du logement, c’est un électricien qu’il faudra contacter. Il est probable que l’assurance prenne en charge les frais d’intervention, consultez le guide sur selectra.info pour plus de détails. Si le contrat d’assurance inclut une assistance 24h/24 et 7j/7, contacter l’assistance.

Dois-je avertir mon fournisseur ?
En cas de panne d’électricité, qu’elle soit générale ou à l’intérieur du logement, le fournisseur est impuissant. Certains prévoient en revanche une assistance avec le contrat. Consulter la liste des fournisseurs d’électricité sur fournisseurs-electricite.com pour en savoir plus.

À lire aussi…

La place du général de Gaulle
Borne de véhicule électrique
Centre mobile de vaccination Covid 19 du SDIS 80

Pour les personnes de Conty, Luzières et Wailly qui se chauffent au bois et qui désirent en débiter dans notre bois communal, la Mairie à la possibilité d’allouer quelques parcelles par tirage au sort.

Il convient de s’inscrire au préalable en Mairie, sous réserve de disponibilité au moment de votre venue.

Chacun devra s’engager à respecter le règlement :

  • Le prix du stère est de 20 euros. Un chèque de caution de 40 euros sera demandé lors de l’attribution de la parcelle
  • Le bois sera stocké sur place en longueur d’un mètre
  • Le brûlage est interdit
  • L’accès au bois est autorisé pour un véhicule par parcelle
  • Le retrait du bois devra être effectué avant le 30 juin 2021
  • La commune dégage toute responsabilité en cas de perte, vol ou accident
  • Le chèque de caution sera restitué lorsque la parcelle sera terminée et libre de tout détritus
  • M. Jean-Michel Renaux est habilité  à régler tout litige et pour le cubage du bois en fin de travaux

La Commune dispose également de quelques stères de bois déjà débité au prix de 37 euros le stère (coupé en 1 mètre) pour les habitants.

Si vous êtes intéressés, vous devez vous inscrire en Mairie et le règlement sera demandé avant la livraison.

Pour la location d’une parcelle, le paiement se fera suivant le comptage du nombre de stères et après tirage au sort.

À lire aussi…

6 juin 44
Devenir assesseur bénévole
La légende de la truite Antoinette
illu. renforcement des mesures de biosécurité
Cliquez pour accéder au flyer

RELÈVEMENT DU NIVEAU DE RISQUE DE « MODÉRÉ » À « ÉLEVÉ »

Devant la recrudescence de cas d’influenza aviaire hautement pathogène en Europe dans l’avifaune sauvage, en tant que détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation non commerciale, vous devez mettre en place certaines mesures.

Depuis la confirmation en octobre des premiers cas positifs dans l’avifaune sauvage au virus influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 aux Pays-Bas, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croître en Europe. Des foyers d’IAHP en élevages ont également été confirmés aux Pays-Bas, mais aussi au Royaume-Uni. Tous les cas (en dehors du cas britannique) sont situés en bordure des mers du Nord et baltique, ce qui est cohérent avec un couloir de migration. Face à cette situation, par arrêté ministériel publié au Journal Officiel du 5 novembre 2020, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de relever le niveau de risque de « modéré » à « élevé » dans les départements situés dans les deux principaux couloirs migratoires traversant le territoire. En conséquence, l’ensemble du département de la Loire Atlantique est dorénavant classé à un niveau de risque « élevé ».

Les mesures à mettre en œuvre par les détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation non commerciale.

Cette évolution du niveau de risque induit la claustration ou la mise sous filets des oiseaux, l’interdiction de rassemblements d’oiseaux, d’utilisation des appelants ou de lâcher de gibier à plumes sur l’ensemble du département. Les élevages professionnels peuvent obtenir des dérogations après visite vétérinaire. Ils sont informés par leur groupement ou par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP).

En revanche les élevages non-commerciaux, c’est-à-dire les basses cours détenues par les particuliers, doivent être confinés dans un bâtiment ou protégés par la pose de filets permettant d’empêcher tout contact entre les volailles et les oiseaux sauvages. Afin d’aider les détenteurs dans cette mise en place, un flyer édité par le Ministère chargé de l’agriculture, et toujours d’actualité, reprend l’ensemble de leurs obligations.

La mise en œuvre de ces mesures est essentielle pour éviter l’installation et/ou la propagation de ce virus sur notre territoire et protéger les élevages contre le risque qu’il représente. Ce virus est en effet susceptible d’entraîner de fortes mortalités des volailles d’élevages, avec de lourdes conséquences économiques tant directes qu’indirectes (arrêt des exportations).

Les mesures de biosécurité à appliquer dans les basses cours.

À destination des détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destiné uniquement à une utilisation personnelle, non commerciale.

  • Exercer une surveillance quotidienne de vos oiseaux.
  • Aucune volaille (palmipède et gallinacés) de la basse cours ne doit entrer en contact direct ou avoir accès à des volailles d’un élevage professionnel.
  • Limiter l’accès de la basse cours (l’endroit ou vous détenez vos oiseaux) aux personnes indispensables à son entretien.
  • Protégez votre stock d’aliment des oiseaux sauvages ainsi que l’accès à l’approvisionnement en aliments et en eau de boisson de vos volailles.
  • Protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination, sans contact possible avec des cadavres.
  • Ne jamais utiliser d’eaux de surface : eau de mare, ruisseau, de pluie collectée… pour le nettoyage de votre élevage.
  • Si les fientes et fumiers sont compostés à proximité de la basse cours, ils ne doivent pas être transportés en dehors de l’exploitation avant une période de stockage de 2 mois. Au delà de cette période, l’épandage est possible.
  • Réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour la basse cours.

Recommandations pour l'éleveur

  • Portez des bottes, une blouse dédiée et éventuellement des gants pour soigner vos oiseaux.
  • Lorsque vous quittez votre basse cour, laissez vos équipements (bottes, blouse, gants…) dédiés à l’entrée de cette dernière.
  • Dans tous les cas, lavez régulièrement vos bottes, blouses et gants à l’eau chaude et au détergent ou désinfectez-les. Aucune souillure ne doit persister. Lavez aussi régulièrement le matériel d’élevage (fourches, mangeoires…)
  • Lavez soigneusement vos mains à l’eau chaude et au savon après avoir été en contact avec des oiseaux.
  • Ne pas vous rendre dans d’autres élevages sans précautions particulières.

SI UNE MORTALITÉ ANORMALE EST CONSTATÉE / CONSERVEZ LES CADAVRES EN LES ISOLANTS ET EN LES PROTÉGEANT ET CONTACTEZ VOTRE VÉTÉRINAIRE OU LA DIRECTION DEPARTEMENTALE EN CHARGE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS.

Plus d’informations auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations.

À lire aussi…

La Carsat
L'église Saint-Antoine
Note aux habitants

Prenez soin de vous et de vos proches.

Des précautions à prendre

En cas d’urgence ou en cas de malaise, appelez le 15.

  • Boire de l’eau régulièrement
  • Mouiller son corps et se ventiler
  • Maintenir sa maison au frais : fermer les volets le jour
  • Ne pas sortir aux heures les plus chaudes
  • Manger en quantité suffisante
  • Éviter les efforts physiques
  • Ne pas boire d’alcool
  • Donner et prendre des nouvelles de ses proches

Les personnes vulnérables

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans 
  • Les personnes porteuses de handicap ou malades à domicile
  • Les personnes dépendantes
  • Les femmes enceintes
  • Les enfants

Au travail

Si vous êtes employeur, vous pouvez aménager les horaires de travail dans la mesure du possible. Vous pouvez également installer plus de point d’accès à de l’eau potable à proximité des postes de travail.

Exposé à la chaleur, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température, le risque de déshydratation est plus important :

  • Buvez suffisamment d’eau plusieurs fois par jours.
  • Soyez vigilant pour vos collègues et vous-même.
  • Protégez votre peau et votre tête du soleil
  • Prévenir et signaler tout début de malaise

Se rafraichir en toute sécurité

Les ventilations mécaniques (vmc) : 
– Utiliser des filtres avec une bonne performance et bien les entretenir (exemple : filtres HEPA).
– Nettoyer et entretenir l’installation régulièrement.
– Arrêter ou réduire le mode recyclage de l’air.

Les ventilateurs :
– À domicile en l’absence de malade.
– Seul dans une pièce en dehors du domicile.
– Pas dans les espaces clos collectifs, même en l’absence de malade.

Les brumisateurs :
– Un brumisateur utilisé seul
– Brumisateur + ventilateur dans les espaces semi-clos ou ouverts en l’absence de flux d’air orienté vers des personnes.
– Brumisateur + ventilateur dans les espaces clos si une seule personne présente dans la pièce.

Les climatisations individuelles ou collectives : 
– Nettoyer et entretenir régulièrement les installations.
– Utiliser des filtres ayant une bonne performance sanitaire (HEPA) et correctement entretenus.

Pour plus d’informations : 0 800 06 66 66 (appel gratuit).

À lire aussi…

La fromagerie
La rue des Chapeliers
Le Château de Wailly