Histoire et patrimoine

Située aux abords du quartier Hamel, à l’entrée de Conty, cette place s’ouvre largement sur la rue de la gare. Elle permet le stationnement des véhicules.
Jadis, un passage à niveau permettait le passage des trains de la ligne Amiens-Beauvais. Cette place fera l’objet d’un réaménagement dans les années à venir afin d’embellir cette entrée de ville.
Elle a été inaugurée le 21 mai 1973 par Claude Jeunemaître, Conseiller général, Maire de Conty.
 

8 mai 1945: Date de la capitulation de l’Allemagne nazie. Cette guerre aura fait 50 millions de morts et engendré la destruction de grandes villes et de nombreux villages. Chaque année, les autorités nationales mais aussi les autorités locales organisent la commémoration de cette signature mettant fin au second conflit mondial du 20ème siècle.

Commémorer, c’est reconnaître le sacrifice des victimes militaires et civiles, c’est entretenir la mémoire collective et rendre hommage aux acteurs de cet événement.

À lire aussi…

La Gare
Les anciennes écoles
Bien vivre ensemble
 
Située en centre-ville, cette place dessert de nombreux commerces. Jadis s’y dressaient les halles qui accueillaient le bureau du maire, la salle du conseil municipal et le bureau du juge de paix.
 
Un grenier à grain permettait le stockage du blé. En 2019, elle a fait l’objet de travaux importants rendant ce centre-ville plus attractif.
 
Charles de Gaulle : De nombreuses places et rues françaises portent le nom de cet homme qui a marqué le XXème siècle. Homme d’état, militaire et écrivain, il nait à Lille en 1890. Il avait une certaine idée de la France, et a fait acte de résistance en lançant son appel du 18 juin 1940. Il est à l’origine de la 5ème République avec une nouvelle Constitution en 1958. Il devient le premier Président de la République à être élu au suffrage universel en 1965. Sur les hauteurs de Colombey-les-deux-Églises s’élève une grande croix de Lorraine au pied de laquelle un musée revient sur le parcours du grand homme. Sa demeure, meublée très simplement, est aujourd’hui ouverte à la visite.
En 2020, nous avons commémoré le 130ème anniversaire de sa naissance, le 80ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 et le 50ème anniversaire de sa mort.

À lire aussi…

Rallye photos du printemps 2021
Le cimetière
Fermeture exceptionnelle des services municipaux

Baptisée Grande rue au début du 20ème siècle, cette rue accueillait la Poste ((au n° 32). Devant le n° 16, se dressait un calvaire qui a été déplacé dans les années 1970 au coin de la rue du Hamel et de la route de Lœuilly. Pendant la 2ème Guerre mondiale, une Kommandantur logeait dans une maison, en milieu de rue.

Au lendemain du second conflit, cette rue est rebaptisée « rue du Général Leclerc ».

Le général Leclerc

Le général Leclerc, de son vrai nom Philippe de Hautecloque (Leclerc est son nom de guerre), c’est un enfant du pays, naît en 1902 à Belloy Saint-Léonard, à 30km au Nord-Ouest de Conty. Il résidait dans son château à Tailly-l’Arbre-à-Mouches sur la route d’Airaines. Brillant officier, fin stratège, il est un chef militaire de la France Libre pendant la 2ème Guerre. Il meurt, en 1947, dans un accident d’avion non loin de Colomb-Béchar.

En 1952, il est élevé à titre posthume à la dignité de Maréchal de France.

À lire aussi…

La procuration
Sélection Hiver 2021
La rue de la Ligue

Rue perpendiculaire à la rue Debeney, elle se termine sur la Selle par une passerelle, nouvellement restaurée.

En son milieu, elle s’ouvre sur la place de la salle des fêtes. Quelques maisons anciennes bordent cette rue où est installé le bureau de Poste.

Vers la Selle de petites maisons (rue du 11 novembre), bâties dans les années 60, sont proposés à la location avec un loyer modéré.

L’origine du nom de cette rue est certainement un souvenir des Ligueurs d’Amiens. En 1589, des discordes civiles, installées dans le bourg, font place aux bandits de grands chemins qui pillent et volent « toutes sortes de personnes ». Le siège de Conty est ordonné par les Ligueurs d’Amiens; deux pièces, renforcées par trois autres canons, permettent de « battre le château ». À la Toussaint 1589, les Ligueurs décident la ruine du château qui sera démonté pierre par pierre.

À lire aussi…

Images du passé
Bien vivre ensemble
L'abattoir

Au début du 20ème siècle, une fabrique de chapeaux était installée au fond de cette rue dans les locaux qui subsistent encore aujourd’hui. Les propriétaires, une riche famille anglaise, les Battersby, achètent cette usine en 1906.

Ils vendront cette chapellerie en 1922 à M. et Mme Rousseau. La famille Battersby possédait aussi une fabrique de chapeaux melons dans le nord de l’Angleterre, à Stockport, près de Manchester. L’empreinte anglaise dans le bourg contynois nous est rappelée par les maisons de style, à l’entrée de la rue des écoles.

L’entrée de cette rue des Chapeliers est bordée par la superette et le casernement de gendarmerie, puis à droite un lotissement, rue des Alouettes – et sur la gauche un terrain d’évolution enherbé permettant l’accès aux jardins derrière la rivière de la Selle.

À lire aussi…

Sécurité - Tous les conseils
L'hospice Saint Antoine
Aides aux entreprises

Conty est située sur l’ancienne voie romaine conduisant à Beauvais, qui est appelée Chaussée Brunehaut. Les Romains ayant l’habitude d’enterrer leurs morts sur les bords des chemins, deux cercueils datant de l’époque gallo-romaine furent découverts près du cimetière Saint-Martin, lors d’un terrassement le 21 septembre 1848. Le voisinage du cimetière de Conty aurait été, dans des temps reculés, un lieu consacré aux inhumations.

Lors de la Première Guerre mondiale, Conty était une commune située à l’arrière du front, accueillant les soldats blessés dans un hôpital de campagne situé sur l’actuel terrain de football. Les véhicules militaires et sanitaires étaient garés dans la cour de la papeterie située au bout de la rue des Chapeliers. Les soldats qui n’ont pas survécu à leurs blessures ont été enterrés pendant quelques années sur un versant de l’actuel cimetière communal, avant que leurs corps ne soient regroupés dans des nécropoles militaires ou rendus aux familles qui en ont fait la demande pour les enterrer dans les caveaux familiaux. (source : wikipedia)

À lire aussi…

Les anciennes écoles
En cas de brûlures
La cité Battersby

Dans les années 60, de nombreuses cartes postales aériennes sont éditées.
L’entreprise Combier de Macon devient spécialiste de la vue aérienne qui est très demandée par les diffuseurs et appréciée des habitants.

Trois petits avions, de reconnaissance laissés par l’armée américaine après guerre, ont survolé le territoire français pour une production d’environ 80 millions de cartes par an.

Au début en noir et blanc, vite remplacé par la couleur, ces cartes postales dites modernes font aujourd’hui le bonheur des collectionneurs.

Au moins trente cartes différentes sur Conty ont été diffusées, ce qui permet d’avoir une vision des changements du bourg sur les cinquante dernières années.

À lire aussi…

Rallye photos du printemps 2021
L'église Saint-Vaast
La rue des Chapeliers

Une place bien connue des Contynois, située à l’orée du bois communal, ornée par deux rangées de tilleuls et quelques bancs qui invitent à la contemplation de notre belle forêt.

De cette place, nous pouvons découvrir le bourg dans son entier, facile d’accès par un escalier vers la rue du château en contrebas. Nous pouvons facilement imaginer fêtes et tournois organisés par le seigneur qui occupait le donjon tout proche dont il ne subsiste que quelques murs.

À lire aussi…

Les raisons de Gazpar
Caporal Bryan Rimbaud
Objets perdus/trouvés

Né à Wailly en juillet 1849, il est ordonné prêtre en décembre 1872 et devient évêque de la Guadeloupe en 1901.

Mort en septembre 1907 à Basse-Terre, son corps est revenu en 1910 pour reposer dans le cimetière de Wailly.

À lire aussi…

Bien vivre ensemble
Collecte des ordures ménagères
Caporal Bryan Rimbaud

Marie-Eugène Debeney était un Général français né et mort à Bourg en Bresse (1864-1943). Durant la Première Guerre, il est affecté à l’Etat Major de la 1ère Armée.

Logé dans la maison dite Villa des Troènes à Conty, son quartier général se trouvait dans l’actuelle mairie d’où il préparait l’offensive de Montdidier.

La victoire de cette bataille dite de Saint-Quentin empêchera la prise d’Amiens en août 1918.

En 1924, il sera présent à l’inauguration du monument aux Morts de Conty en présence de nombreuses personnalités.

La Villa des Troenes

La rue de Conty qui porte son nom était depuis toujours appelée la rue Verte. Certainement la plus vieille rue du bourg. Une plaque sur le mur de la Villa des Troènes rappelle le séjour du Général à Conty durant le premier conflit mondial.

En juillet et août 1918, le Général Marie-Eugène Debeney a installé son poste de commandement dans une propriété à Conty (la Villa des Troènes) située dans la rue qui porte son nom en direction de Belleuse. Il y prépara une offensive sur Montdidier afin de protéger Amiens.

Une plaque posée sur le mur d’enceinte, à l’initiative du Souvenir Français, rappelle le séjour dans le bourg de ce Général, élève de Saint-Cyr.

À lire aussi…

La cité Battersby
Les raisons de Gazpar
Prévention canicule